Le Kimpton St Honoré Paris ou la quatrième vie de l’ancienne « Samaritaine de Luxe »

Ancienne Samaritaine de luxe-kimpton-st-honore-paris © Jerome Galland

©Jérôme Galland

Temps de lecture : 4 min

L’Ancienne Samaritaine de Luxe, à ne pas confondre avec la Samaritaine, propriété du groupe LVMH, a successivement été transformée en logements et bureaux. Elle se révèle aujourd’hui au grand public après d’importants travaux de réhabilitation pour devenir l’un des hôtels de luxe les plus emblématiques de Paris. Reportage au Kimpton St Honoré Paris, modèle de transformation et joyau d’architecture de la capitale.

À quelques minutes de l’Opéra Garnier au cœur de la capitale, l’ancienne « Samaritaine de Luxe » édifiée par l’architecte Frantz Jourdain sous la houlette de la famille Cognacq-Jay et inaugurée en 1917, a réouvert ses portes pour le plus grand bonheur des touristes en quête de l’élégance à la française. Plus confidentiel que sa grande sœur du Pont-Neuf, le numéro 27-29 du boulevard des Capucines n’a rien à envier à son ainée. Sa superbe façade Art Nouveau, son double escalier parfaitement conservé, son toit panoramique… Autant de pépites qui ont retrouvé de leur superbe grâce aux travaux de réhabilitation du site qui s’était dévêtu de ses habits flamboyants pour être aménagé en logements et bureaux.


Lire aussi :


Redonner vie à l’ancienne « Samaritaine de Luxe »

« Près de 100 ans après sa construction, le propriétaire du bâtiment, AXA IM Alts, a souhaité redonner vie à cet édifice inscrit à l’inventaire des Monuments historiques. Dans le cadre de cette démarche, nous avons été impliqués pour formuler des propositions sur la manière de transformer l’immeuble », explique Agnès Perrin, directrice opérationnelle du pôle hôtellerie chez Vinci Immobilier, en charge du projet. « Il y avait plusieurs possibilités : refaire des bureaux, créer un programme mixte ou faire de cet ancien temple de la consommation un hôtel cinq étoiles à deux pas du Ritz et de l’Opéra, très prisés des touristes. C’est cette dernière possibilité que nous avons retenue ». Et ce n’est autre que Kimpton® Hotels & Restaurants, la marque d’hôtels lifestyle créée à San Francisco en 1981 et appartenant depuis 2015 à IHG®Hotels & Resorts, qui a remporté l’appel d’offres pour exploiter ce site de 12 000 mètres carrés constitué de 149 chambres dont 26 suites, un spa avec piscine intérieure, un ballroom, des salles de réunion et l’une des plus belles terrasses rooftop de Paris. Kimpton St Honoré Paris est le premier établissement de l’enseigne Kimpton® Hotels & Restaurants en France et son septième en Europe.

Ancienne-Samaritaine-de-Luxe

Ancienne-Samaritaine-de-Luxe

Ancienne-Samaritaine-de-Luxe

©Jérôme Galland (pour le rooftop) / L. Desmoulin

Transformer oui, mais perdre l’âme originelle du lieu certainement pas. « De nombreux éléments ont été gardés intacts ou rénovés, à l’image du grand escalier à double révolution et des ascenseurs historiques, éléments d’époque du grand magasin fondé par la célèbre famille Cognacq-Jay », soutient Frédéric Bourstin, architecte du projet. Il poursuit : « Nous avons travaillé en parallèle des travaux de rénovation de la “grande Samaritaine” mais surtout, nous avons eu la chance d’avoir déjà mené des opérations sur des bâtiments conçus par Frantz Jourdain rue de Rivoli et rue du Louvre. Ce qui ne nous a pas empêché d’avoir un regard nouveau pour ce projet en repartant de l’histoire, des intentions premières de la famille Cognacq-Jay en collaboration étroite avec les décorateurs Charles Zana, Humbert & Poyet, et Saguez&Partners ».

Couture et orfèvrerie

Pour le grand magasin du Pont-Neuf comme pour celui du boulevard des Capucines, les époux Cognacq-Jay ont créé des vaisseaux à partir de plusieurs entités, au gré des expansions de leurs magasins. Pour l’ancienne Samaritaine de luxe, près de 72 ans se sont écoulés entre les premiers travaux en 1914 et les dernières restructurations en 1986 – lorsque les bâtiments étaient déjà occupés par des bureaux. « Ce site est un petit traité de l’histoire d’architecture en tant que tel », se réjouit Frédéric Bourstin.

Ancienne Samaritaine de Luxe

©B&B ARCHITECTES

Pour redonner une unité au bâti, « un travail de couture a été nécessaire afin de créer des communications fluides entre les différents niveaux et ainsi améliorer le fonctionnement de l’hôtel », témoigne Agnès Perrin. « Des travaux d’orfèvrerie ! ». La réhabilitation visait également à retrouver les éléments traditionnels de l’architecture de Frantz Jourdain pour mettre en lumière son travail. «  La façade portait en elle la signature de son architecte mais le bâtiment avait été abimé au fil du temps, le verre était devenu terne. Nous avons ajouté une grille monumentale en laiton ainsi qu’une marquise, élément distinctif des palaces, avec une série de motifs que l’on retrouve sur les balcons et les serrureries », détaille Frédéric Bourstin.

Passer du temps au sein du Kimpton St Honoré Paris, c’est découvrir une ambiance paisible, un décor tout aussi noble que raffiné, une architecture qui a su allier modernité et éléments traditionnels. « Les parties communes sont dotées de bibliothèques et de petits coins pour bavarder, les deux ascenseurs ont été transformés en petits salons, de véritables folies où l’utilitaire d’origine devient objet de design et le toit accueille désormais un rooftop orné d’arcades pour créer une atmosphère paisible et intimiste », confie Agnès Perrin. Éléments de décoration, mobilier, tissus, choix des couverts, VINCI Immobilier n’a rien laissé au hasard pour donner une nouvelle vie à ce bâtiment emblématique.