Hier un ancien palace, bientôt une résidence senior OVELIA

résidence ovelia aix-les-bains palace Le Bristol

©Agence Félix

Temps de lecture : 3 min

Le centre-ville historique d’Aix-les-Bains, connu pour ses magnifiques hôtels datant de la Belle Époque, va voir un de ses fleurons rénové. Le palace Le Bristol, dont les façades sont classées monuments historiques, connaîtra une nouvelle vie après des travaux de réhabilitation, prévus pour se terminer en 2023.

Sur les rives du lac du Bourget, Aix-les-Bains est une station thermale réputée pour son patrimoine architectural remarquable, hérité de la Belle Époque. Déjà célèbre à l’époque romaine, c’est durant la deuxième moitié du XIXe siècle que sa fréquentation explose. La ville, surnommée la « Riviera des Alpes », devient alors un lieu de villégiature à la mode pour la haute société. Le Palace Le Bristol fait partie des nombreux hôtels à l’esthétique soignée, construits pour accueillir une clientèle exigeante.  En 2022, après plusieurs années de déshérence, il fait l’objet d’une opération menée par VINCI Immobilier, en co-promotion avec Nacarat, pour le compte de La Française. L’objectif ? Transformer le bâtiment à l’abandon en résidence senior, gérée par OVELIA, filiale du groupe VINCI Immobilier.


Lire aussi :


C’est l’agence So Architectes qui a été choisie pour concevoir le projet. Marin Berthon, l’un des architectes, explique : « Historiquement, l’hôtel trouve son origine au XVIIIe siècle et a subi plusieurs transformations au cours des siècles. En 1876, une partie fut construite sur l’avenue Victoria sous l’appellation Hôtel Venat et Bristol. Elle fut améliorée en 1898 avec l’ajout de salles de bains et d’un ascenseur hydraulique. » En 1926 c’est au tour du bâtiment principal de s’ériger, à l’angle de la rue du Casino et de l’avenue Victoria. « Il s’agit d’une trace du passé d’Aix-les-Bains, un bâtiment emblématique qui a vécu l’âge d’or des palaces destinés à accueillir une clientèle aisée », ajoute Marin Berthon.

Le Palace Bristol a connu des affectations variées au cours de son histoire : tour à tour opéra comique, grand salon des Arts, et même hôpital militaire pendant les deux guerres mondiales. En 2023, avec la réhabilitation menée par VINCI Immobilier, cette dimension de service va se poursuivre avec le développement d’une résidence OVELIA, à destination des seniors autonomes.

D’un palace à une résidence senior OVELIA

Comme en écho au passé prestigieux du lieu, c’est une résidence senior de haut standing qui verra le jour. Elle bénéficiera notamment d’une piscine intérieure chauffée, d’un espace de remise en forme, d’un restaurant avec salle à manger privative, d’un salon de coiffure et d’esthétisme, comptabilisant 630 m2 sur une surface totale de 6 000 m². Côté services, on y retrouvera l’entretien du domicile, des animations gratuites, des sorties culturelles, un dispositif d’appel d’urgence, des travaux de petit bricolage…  A l’été 2023, la résidence OVELIA d’Aix-les-Bains proposera 105 logements, dont 25% de logements sociaux. L’ensemble sera certifié NF Habitat.

Un projet de réhabilitation cohérent

Le projet, mené en concertation avec les Architectes des Bâtiments de France, conserve les magnifiques façades classées monument historique. « La rénovation a même permis de retrouver l’aspect originel du bâtiment, notamment au niveau des fenêtres qui présentaient des éléments disparates », précise l’architecte.

Selon Nicolas Ruys, directeur régional adjoint chez VINCI Immobilier, « la trame, l’ordonnancement des fenêtres et la structure du bâtiment étaient tout à fait compatibles avec un projet de résidence senior ».

L’aile située avenue Victoria, d’un intérêt architectural moindre, sera pour sa part détruite et remplacée par un bâtiment neuf. Marin Berthon précise : « L’implantation en retrait selon l’alignement préexistant sur le reste de la rue (et sur le bâtiment conservé), et demandé depuis 1920 environ, permettra de supprimer l’effet de goulet sur cette avenue et d’ouvrir la perspective sur la Dent du Chat, le sommet qui domine Aix-les-Bains depuis l’autre côté du lac, tout en apportant luminosité et en redonnant une vue attractive vers le bas de la ville. »

L’objectif : limiter l’artificialisation des sols

Du côté du groupe VINCI Immobilier, on se félicite de cette opération. Nicolas Ruys ajoute : « la volonté du groupe est de se spécialiser dans le recyclage urbain et la reconversion de bâtiments. Tout le béton qu’on ne produit pas, c’est du carbone économisé. Sur cette opération, nous mettons à contribution à la fois notre savoir-faire dans le neuf et dans la rénovation. »

La Française Real Estate Managers, investisseur pour ce projet, le confirme par la voix de son président, Philippe Depoux : « Ce projet de développement signé VINCI Immobilier, en co-promotion avec Nacarat et exploité par OVELIA, illustre parfaitement notre stratégie d’investissement qui vise à limiter l’artificialisation des sols ».

Le Palace Le Bristol n’est pas le seul édifice en centre-ville à bénéficier d’une opération d’envergure : trois autres hôtels de la même époque sont eux aussi en cours de réhabilitation. Une opération coup de neuf pour la ville d’Aix-les-Bains, dont l’attractivité devrait en sortir renforcée.